Le comité Les documents Les communiqués La consulation
 


MESSAGE DU PRÉSIDENT

Dans le cadre du mandat confié par le gouvernement, le groupe de travail a voulu évaluer les aides fiscales sous leurs différents aspects, en privilégiant une approche constructive et tournée vers l’avenir.

Nous l’avons fait en nous appuyant sur des études et réflexions engagées à cette fin, mais également sur une consultation qui nous a amenés à rencontrer près de 120 entreprises et organismes à travers le Québec. Appuyant ces rencontres, le groupe de travail a été saisi d’un peu plus de 160 mémoires, ce qui illustre l’intérêt soulevé par nos travaux.

Cette consultation a été effectuée alors qu’un débat parfois acerbe se développait entre les entreprises de certaines régions, concernant l’impact et la pertinence des aides fiscales aux régions ressources. Les aides fiscales à la nouvelle économie ont été discutées dans un climat moins tendu, mais tout aussi mobilisateur.

Dans les deux cas, nous en sommes arrivés à des recommandations qui, nous l’espérons, permettront de construire sur des bases solides les futures initiatives gouvernementales en faveur des régions ressources comme de la nouvelle économie.

Tel que nous l’indiquons en conclusion du rapport, ces recommandations forment un tout. Elles découlent d’une vision que nous avons voulue globale de l’aide apportée aux régions ressources et à la nouvelle économie.

Nous allons même plus loin : nous suggérons que ces recommandations constituent le noyau de futures politiques de développement des régions ressources et d’aide à la nouvelle économie.

Nous proposons d’ailleurs des initiatives qui pourraient s’appliquer à l’ensemble de l’économie québécoise, dans le but de soutenir l’investissement privé – l’une des clefs stratégiques de la création de richesse et de la prospérité future du Québec.

Il reviendra bien entendu au gouvernement d’en juger.

La démarche que nous proposons et les recommandations qui en résultent visent en effet à placer les entreprises québécoises concernées « à armes égales », dans la grande bataille de la compétitivité et de la concurrence sur les marchés.

Pour ce qui est des aides fiscales aux régions ressources, nous avons voulu définir les meilleurs moyens pour aider de façon durable les entreprises des régions périphériques, confrontées au handicap de l’éloignement.

Dans le cas des aides fiscales à la nouvelle économie, il s’est agi plutôt de fournir aux entreprises installées au Québec les moyens de se battre de façon équitable avec leurs concurrentes de l’extérieur, elles-mêmes bénéficiaires de nombreux soutiens étatiques.

Le titre de notre rapport fait ainsi directement référence à la lutte permanente que les entreprises doivent livrer, dans une économie qui n’a jamais été aussi ouverte et où la concurrence n’a jamais été aussi vive.

Nous sommes persuadés que les entreprises québécoises bénéficient d’excellents atouts pour faire leur place et se développer. Nous sommes également persuadés que des appuis appropriés peuvent les aider à construire une croissance solide et durable, si l’on mise sur l’efficacité et sur la productivité. Il s’agit là d’un des principes fondamentaux à partir desquels nous avons développé nos réflexions et élaboré nos recommandations.

Robert Gagné

Président du Groupe de travail sur les aides fiscales
aux régions ressources et à la nouvelle économie
7 février 2008

Retour vers le haut de la page


Accueil | Plan du site | Pour nous joindre | Portail Québec | English | Comité | Documents | Communiqués | Consultation



© Gouvernement du Québec, 2007


English Version Accueil Plan du site Site officiel du gouvernement du Québec Pour nous joindre