Finances publiques


De nouvelles cibles budgétaires

La croissance modérée de l'économie québécoise et celle de ses principaux partenaires commerciaux, combinée à une très faible inflation, s'est traduite par un manque à gagner important aux revenus du gouvernement.

Dans ce contexte, l'atteinte de l'équilibre budgétaire dès cette année n'aurait pu se faire qu'au prix de mesures qui auraient nui à la croissance économique. Le gouvernement a donc choisi de façon responsable de reporter de deux années l'atteinte de cet objectif.

Le retour à l'équilibre budgétaire est prévu pour 2015–2016. Les déficits attendus sont de 2,5 milliards de dollars en 2013–2014 et de 1,75 milliard de dollars en 2014–2015. Le retour à l'équilibre budgétaire sera assuré, sans recourir à des hausses d'impôts ou de taxes :

  • par la poursuite d'un contrôle rigoureux des dépenses,
    sans nuire à la croissance économique;
  • par la mise en œuvre de la Politique économique Priorité emploi
    pour stimuler la création d'emplois et accélérer la croissance économique.

Un contrôle des dépenses rigoureux

Le gouvernement a ramené la croissance des dépenses de programme à 1,2 % en 2012–2013, soit une baisse de 0,7 % par rapport à la cible de mars 2013. Il s'agit de la meilleure performance des dix dernières années. Pour 2013–2014, les dépenses de programmes augmenteront de 2,5 %.

Pour les années 2014–2015 à 2016–2017, tant la croissance des dépenses de programmes que celle des dépenses consolidées sont établies à 2,0 %.

Par ailleurs, les objectifs de réduction de la dette sont maintenus. Les versements prévus au Fonds des générations le seront également et augmenteront à compter de 2016–2017 afin de compenser les déficits anticipés.


Ministère des Finances et de l'Économie du Québec - Consultations prébudgétaires en ligne — Budget 2014–2015

Québec © Gouvernement du Québec, 2014

Accueil Faire une Recherche Les liens utiles Portail du gouvernement du Québec Pour nous joindre